Les chargés et délégués à la communication des communes romandes (VD, FR, VS et NE) recommandent de voter NON le 4 mars prochain à l’initiative « No Billag ». Ils expriment en outre leur inquiétude face à la restructuration prévue au sein de l’Agence télégraphique suisse (ATS).

Une acceptation de l’initiative « No Billag » par le peuple le 4 mars prochain menacerait directement l’existence des médias audiovisuels de proximité avec lesquels les communicants des villes et communes collaborent au quotidien et sur lesquels ils s’appuient pour relayer leurs informations politiques, culturelles ou sociales auprès de la population.

S’ils se réalisent, les bouleversements en cours dans les médias, que ce soit avec le projet de suppression de la redevance ou la restructuration annoncée au sein de l’ATS, vont clairement appauvrir le paysage médiatique suisse et régional, avec des conséquences néfastes sur la qualité et la quantité d’informations fournies au public.
Même si les moyens de communication directs des collectivités publiques – sites internet et médias sociaux en tête – se renforcent, le rôle des médias de proximité, qui commentent et analysent l’information de manière indépendante, est essentiel pour le bon fonctionnement de la démocratie.

L’A3C-R recommande de rejeter cette initiative.

Inquiétude face à la restructuration annoncée de l’ATS

Si elle est mise en oeuvre, la restructuration annoncée le 8 janvier à l’ATS contribuera largement à l’appauvrissement de l’information. L’ATS est un relais important de l’information institutionnelle romande auprès des médias alémaniques ; elle relaie et traite équitablement les informations transmises par les membres de L’A3C-R ; cette dernière craint que l’ATS ne puisse plus jouer correctement son rôle si 35 à 40 postes de journalistes sont supprimés.

De manière générale, l’A3C-R est préoccupée par les nombreuses disparitions de postes de journalistes et la tendance générale à la concentration des médias, qui impactent négativement la qualité de l’information et la place donnée aux informations locales.

Communiqué de presse – 23 janvier 2018